Le Grand Séminaire de Rimouski     

Bureaux des mouvements et services diocésains de pastorale.

Pour l'agrandissement d'une photo, cliquez l'un des liens proposés. Pour revenir ensuite à cette page, cliquez sur le bouton Précédent de votre navigateur. Les photos en format DJVU sont de qualité supérieure et manipulables (zoom), mais elles ont besoin du plug-in DJVU (module gratuit) pour pouvoir être visualisées.



L'ÉDIFICE DU GRAND SÉMINAIRE


Agrandissement DJVU 113 Ko


Bas-relief de la façade, surplombant la porte principale. La Vierge Marie offre de l'encens.

Agrandissement : DJVU 33 Ko | JPEG 40 Ko


Le Grand Séminaire en 1943.

Agrandissement : JPEG 35 Ko



LA CHAPELLE DU GRAND SÉMINAIRE


La chapelle du Grand Séminaire.

Agrandissement : DJVU 100 Ko | JPEG 56 Ko


Vue rapprochée du choeur.

Agrandissement : DJVU 57 Ko | JPEG 34 Ko


Zoom sur le mur au fond du choeur.

Agrandissement : DJVU 106 Ko | JPEG 59 Ko


La nef de la chapelle vue du choeur.

Agrandissement : DJVU 63 Ko | JPEG 43 Ko

Autres photos :   Inventaire des lieux de culte du Québec

HISTORIQUE DE L'ÉTABLISSEMENT

En 1904-1905, les Frères de la Croix de Jésus, arrivés à Rimouski depuis le 27 mai 1903, construisent leur noviciat et maison-mère canadienne sur un terrain que ta Corporation Épiscopale de Rimouski leur a cédé gratuitement le 15 septembre 1904. Ce terrain de forme rectangulaire mesurait, après son agrandissement le 18 septembre 1907, un peu plus de quatre arpents par un arpent.

L'édifice du noviciat est inauguré le 7 mai 1905. Le 18 octobre 1916, un incendie le détruit de fond en comble. En 1917, les Frères transportent sur ses ruines une biscuiterie abandonnée qu'ils convertissent en résidence et à laquelle ils ajoutent une chapelle en 1918. C'est de nouveau leur noviciat et leur maison-mère.

Les-Frères quittent Rimouski en juillet 1920, abandonnant leur propriété à la Corporation Épiscopale pour la somme de 14 523,33 $. Celle-ci est vendue aux Soeurs Missionnaires de l'Immaculée-Conception en 1921 pour leur servir de juvénat et postulat ainsi que d'école apostolique. La maison est presque entièrement refaite en 1922. C'est un édifice de trois étages, de 90 pieds de longueur par 45 de largeur avec une chapelle adjointe de 50 pieds par 23.

Ce couvent est incendié le 6 avril 1926. Les Soeurs, qui ont une autre propriété dans la ville, rebâtissent en 1931 pour les retraites fermées féminines. C'est la Maison Sainte-Thérèse des Retraites fermées. Celle-ci est achetée par l'entremise de Mgr Georges Courchesne en 1943 pour servir de Grand Séminaire. Elle est payée 40 000 $. L'édifice a été agrandi en 1945-1946. Il a sa forme et ses dimensions actuelles depuis cette date. En 1944, on avait également ajouté un étage à la maison de retraites et construit un couvent pour les Soeurs de Notre-Dame Reine du Clergé.

Chanoine Léo Bérubé, prêtre.


SERVICES DIOCÉSAINS | INSTITUT DE PASTORALE | INFOS DIOCÈSE
ÉGLISES | RECHERCHER | INDEX | ACCUEIL

La reproduction même partielle d'éléments de ce site,
que ce soit des photos ou des textes, et pour quelque fin que ce soit,
est strictement interdite sans une autorisation écrite du Diocèse de Rimouski.

© 1999-, Archidiocèse de Rimouski. Tous droits réservés.